Sélectionner une page

FRANCK SOURY LAVERGNE – AGRICULTEUR BIO à LA FOA

BLOG CULINAIRE POUR LA PROMOTION DES CUISINIERS, DES PRODUCTEURS, DES PRODUITS ET DU TERROIR CALÉDONIEN !

Franck Soury-Lavergne, 34 ans, agriculteur à La Foa Issu d’une famille d’agriculteur, Franck a fait de la production bio une véritable vocation. Quel est votre parcours ? Mes parents sont agriculteurs et je les ai toujours vus se dédier corps et âme à leur exploitation. Je me disais que c’était un métier de fou ! Donc j’ai choisis une autre voie avec un BTS électrotechnique et c’est mon frère aîné qui a repris l’exploitation familiale. Je lui donnais régulièrement un coup de main et, en 2010, il m’a proposé de créer ma propre exploitation. J’ai tout de suite voulu faire de l’agriculture biologique, même si mon père, qui m’accompagne dans le projet, faisait un peu la grimace. Fin 2011, mes parents m’ont donné un terrain et j’ai débuté tout en restant salarié chez mon frère. Je cultive ainsi 3,5 hectares de fruitiers dans une démarche de certification biologique lancée en 2012. Et je suis gérant à temps plein depuis 2015. J’écoule 80% de mes produits en circuits courts, notamment au marché de Ducos. J’approvisionne également des magasins bios, des restaurateurs. C’est un des rares métiers où on participe à la totalité du cycle de vie d’un produit, de la semence jusqu’à la vente. C’est ce qui me plait. Et la démarche bio est indispensable pour moi : on travaille avec la nature, et pas contre elle. C’est toujours un challenge, un défi ; on apprend tous les jours. Quels sont vos projets ? J’ai acquis une deuxième parcelle en 2016 avec mes 2 frères et nous allons la développer selon les principes de l’agro-foresterie. Il s’agit d’un mode d’exploitation des terres agricoles associant des plantations d’arbres dans des cultures, bio bien sûr. Des associations judicieuses permettent ainsi d’augmenter la productivité et l’effet « puits de carbone ». Je fais partie du groupe d’agriculteurs qui a créé la première coopérative agricole, Coop1. Je pense qu’on est plus fort à plusieurs et cette coopérative va permettre de développer la commercialisation et de planifier la production afin d’avoir des produits sur les étals tout au long de l’année. Je fais également partie du conseil d’administration de Biocalédonia et du GABNC. Etes-vous fier du métier que vous faites ? C’est une grande fierté de produire de la nourriture de qualité et bio !

Source : article rédigé par Véronique Mézille dans le cadre de la manifestation JNJA organisé par l’ERPA

Pin It on Pinterest

Partager

Partager cet article avec vos amis